Le traitement de l'affaire par la presse

 

C'est le 1er Novembre 1894, par une note du Figaro , que l'opinion publique est saisie de l'AffaireDreyfus. Ce journal imprime en effet sous le titre "Une affaire de trahison", le communiqué suivant :

"Des présomptions serieuses ont motivé l'arrestation provisoire d'un officier français soupçonné d'avoir communiqué à des étrangers quelques documents peu importants. Il faut qu'on sache très vite la vérité"

et  La Libre Parole, quotidien nationaliste antisémite de titrer :

"HAUTE TRAHISON ! ARRESTATION D'UN OFFICIER JUIF ! LE CAPITAINE DREYFUS ! "

Les journaux s'emparent de l'affaire ...

 

 

La Presse s'est appropriée cette affaire, au point où elle est encore facile à étouffer, la presse fait de ce fait divers sans preuveS encore découvertes, une vraie polémique un des plus grand scandale du siècle. Les journaux joueront un rôle majeur, leur rôle n'est plus de rapporter mais de transmettre leur idéologie. Elle prend l'Affaire Dreyfus au serieux en défendant ses propres convictions.

   Dès l'arrestation du capitaine Dreyfus en octobre 1894 l'affaire est élevé par le journal antisémite La Libre Parole qui l'a place sur le terrain de l'antisémitisme. D'ailleurs tous les journaux antisémites bien avant l'affaire en profitent à leur propres compte et se déchènent tels que :l'autorité , le petit journal , le temps  Tous racontent  , avec leurs propres  version la vie d' Alfred Dreyfus tout en profitant de l'occasion pour faire passer leur message antisémite. Après que Dreyfus soit condamné à la déportation par le conseil général , l'antisémitisme est à son apogée et se manifeste partout grâce à la diffusion rapide des journaux dans la France entière, ce qui n'était encore jamais arrivé.

L'année 1898 est un rebondissement, elle va marqué le tournant de la presse et fait entrer en jeu les intelectuels car cette même année les soupçons sont élevés par Matthieu Dreyfus, le frère de l'accusé présumé il se lie au célèbre journaliste Bernard Lazare ; ensemble ils sont en route vers la vérité. Ce journaliste est le reflet du "renouveau de la presse", il cherche l'exclusivité et surtout la vérité qui ne pourra pas être réfuter. C'est maintenant au tour de ses idées que l'affaire va revivre de ses cendres. Cette vague d'innovation journalistique est le fondement de la presse de nos jours, elle a crée cette monté de la presse quotidiennne. En conséquence les journaux antisémites sont de plus en plus nombreux à se jeter sur l'affaire tel que l'Eclair , la Patrie , l'Intrangisant , la Libre Pensé ou encore le célèbre la Croix. Cette presse bon marché et provocatrice est la plus abondante. Nous pouvons dire malheureusement que c'est elle qui détient le pouvoir de diriger l'opinion publique. Il y a aussi une monté de la presse satirique, l'Image se développe  les deux journaux constitués d'images chocantes et provocatrices sont  Psst ! et le Sifflet.

Pour ce qui est de la presse Dreyfusard c'est  Zola qui mène la troupe Emile Zola , homme de lettres français considéré comme le chef de file du naturalisme, fait ses premières apparitions dans la presse des années soixante. S'il ne se manifeste pas lors de l'arrestation d'Alfred Dreyfus en 1894, il n'hésite pas à s'engager dans le clan des dreyfusards quand il est convaincu de l'innocence du capitaine. Il défend  ses propos par une playdorie en faveur de Dreyfus. Cette lettre est publiée dans le journal l'Aurore  fait réexploser l'affaire car Zola met une argumention qui ne peut pas etre démentie et  il élargie le sujet . Cette article ci-contre   "J'accuse" , est un article qui restera très célèbre pour ses réclamations et sa force . Après cette intervention Zola est condamné à un an de prison mais il a déclaré un vrai combat vers la Verité car il réclame la révision du procès. Cette article fait l'effet d'une bombe est double le nombre de dreyfusard.

Les journaux dreyfusards  publient au jour le jour les nouvelles du procès de Dreyfus et eclairent la population. Le presse devient enfin un veritable atout pour les Drefusard qui rassemblent une grande communauté d'artistes et litteraires  tels que Jean Jaurès par exemple

 

     *Après avoir occupé la scène médiatique, l'Affaire Dreyfus conduit à une recomposition du paysage politique français, elle a modifié la reflexion d'un pays en touchant à tout les milieux sociaux et a toute les institutions . c'est la démonstration du pouvoir que la presse a acquis car elle a repoussé les frontieres et découvert une verité caché par le gouvernement. On lui doit l'intervention du nouveau journalisme, qui se bat pour la verité à laquelle il croît. Grâce à elle,  l'AffaireDreyfus à pris une nouvelle tournure et Alfred Dreyfus a pû être sauvé après bien de rebondissement.

Vente des Journaux




     l'Affaire Dreyfus est un conflit de valeur où la verité, justice et droit de l'Homme, sont défendus face à la raison d'Etat. L'aspect positif est que la Presse dévoile le mal profond qui divise la société Francais.


Tous les journaux malgrès leur opposition s'engagent activement dansl'affaire. Ils profitent d'un fait qui touche l'antisémitisme, l'armée, le secret et qui soulève plusieurs questions importantes. Leur engagement donne une dimension hors du commun qui interesse aussi bien les politiques que les intellectuels engagés.

Le rôle de la presse s'engage à remettre en cause tout ce qui cache la vérité, pour les plus honnête. La presse retrouve ce coté digne et honnête. Sa participation est en effet  plus dense que jamais et le nombre de tirage par jour est impressionant et bat tout les records. La victoire des Dreyfusards en partie par la presse fait honneur à leur courage pour défendre un innocent contre l'Etat cela restera gravé grâce à l'imprimerie.




 

La presse du XIXième se construit vraiment dans cette Histoire car elle combat ce pouvoir politique trop autoritaire et de plus elle conquis un large publique qui pense à s'instruire et s'informer. Ce qui est important c'est qu'elle prend partie pour la Vérité et la Démocratie. On peut dire qu'elle atteint un nouveau Pouvoir : Le Quatrième pouvoir de la République.

Sans elle l'affairedreyfus n'aurait pas pris une telle tournure, et sa diffusion aurait eté
minime.


       Aujourd'hui nous devons reconaitre que la Presse recherche plus le "Scoop" , mais a t-elle toujours le même pouvoir qu'à cet époque?





14 votes. Moyenne 2.71 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site